En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus

L'éco-dôme du Jardin Ibn al-Awam

Auto-construction du premier éco-dôme au Maroc

L'éco-dôme du Jardin Ibn al-Awam  : Auto-construction du premier éco-dôme au Maroc
0 € 1000 € 3000 € 4682 € 5000 €

L'éco-dôme du Jardin Ibn al-Awam : Auto-construction du premier éco-dôme au Maroc

Présentation détaillée du projet :


Ce projet de construction d'un éco-dôme s'inscrit dans le cadre du projet initié par l’Orange Bleue Maroc : Le Jardin Pédagogique Ibn al-Awam al-Andalousi. Un espace de 400m2 sera dédié à cet effet.

L'objectif du projet est de réaliser un éco-dôme pilote à Casablanca dans un jardin pédagogique en permaculture au cœur d’un quartier populaire en associant voisins, associations, écoles et artisans.

Un éco-dôme est une construction novatrice qui permet de remettre en valeur l’héritage marocain de l’architecture en terre et de proposer une alternative pour les habitats précaires et les bidonvilles. Durable, solide, écologique, économique, original et accessible à tous un éco-dôme répond au défi majeur d'utiliser au maximum les moyens locaux et d’offrir une alternative à la fois sociale et écologique !

Rejoignez l'aventure et vivez en direct l'avancement du chantier !

Sur les pas de Nader Khalili, cet architecte visionnaire :

Le Maroc a connu depuis la moitié du siècle dernier un exode rural massif qui n’a pas été suivi par un plan d’urbanisation adéquat ce qui a conduit à la naissance d’un grand nombre de bidonvilles. Casablanca compte aujourd’hui 111500 familles vivant dans des bidonvilles, une hausse de 11% par rapport à l’année dernière. Comment donc permettre à ces familles de bénéficier d’un logement décent, résistant aux intempéries, à faibles coûts et en un temps record ?



L’architecte iranien, Nader Khalili, père du concept de l’éco-dôme a une réponse : « Mes maisons sont construites avec de la terre ou du sable. Elles ne coutent presque rien. Elles ne peuvent pas prendre feu, elles résistent aux cyclones, aux séismes et aux inondations car elles reposent sur un système d’arcs et n’ont pas d’étage. Un petit dôme en terre peut être construit en trois jours ! » 

Par le biais des éco-dômes, nous souhaitons proposer une solution aux marocains souffrant du mal-logement, sans les ruiner et tout en respectant l’environnement.

Des villages entiers ont été construits après des catastrophes naturelles en Iran, à Haïti, aux Philippines, en Thaïlande, en Afrique du Sud (Soweto), en Ouganda, au Mexique, au Sénégal et aux Etats-Unis. Pourquoi pas au Maroc ? D’autant plus que ce dernier sera en harmonie avec l’architecture arabo-andalouse du jardin. Les artisans locaux pourront en effet donner libre cours à leurs talents en personnalisant l’éco-dôme avec des arabesques.


La motivation de Nader Khalili, décédé en mars 2008, trouvait sa source dans une vision fraternelle du monde : « La vraie forme de pauvreté est la pauvreté de l’espoir. Chaque être humain possède en lui une réserve d’énergie infinie pour qu’il atteigne son but, si et seulement si cette énergie est utilisée dans une dynamique de construire et non dans une dynamique de combattre […]. Je n’ai rien inventée. Toutes les civilisations méditerranéennes ont utilisée de la terre sur laquelle elles vivaient pour bâtir […]. Imaginez un monde où tous les refugiés ont un abri. En plus, cela ne coute presque rien ! »
 
La construction en terre crue, entre tradition et modernité

La terre crue est utilisée pour les constructions depuis des millénaires dans le monde entier. Aujourd’hui encore, un tiers de la population mondiale vit dans une maison en terre crue. Malheureusement, nous, urbain du XXIe siècle, avons oublié ce mode de construction ancestral, écologique et esthétique, au profit de matières extrêmement polluantes et énergivores. A titre d’exemple, « pour 7 000 briques de terre cuite, la moitié d’un hectare d’une forêt doit être brûlée, rejetant ainsi 100 tonnes de CO2 dans l’atmosphère » (source : Unicef . Futura Business Park Andranomena . Mai 2011)

Dans le livre « Architecture en terre du Maroc » de Selma Zerhouni et Elie Mouyal (qui sera disponible au Centre de Ressources en Permaculture), ces deux architectes nous partagent un témoignage poignant sur l’architecture en terre au Maroc : « Est-il plus belle architecture de terre au monde que celle du Maroc ? Si la découverte des pueblos des Indiens Anasazis et Hopis du Nouveau Mexique et d’Arizona fut à l’origine de notre passion pour les architectures bâties en terre seule, ce sont les ksour et les Kasbas des vallées du Drâa et du Dades, dans le Sud marocain, qui ont confirmé un engagement durable en faveur d’une renaissance de la construction en terre pour l’habitat, et de la conservation des patrimoines architecturaux, archéologiques et historiques en terre crue. L’histoire pionnière du Maroc, mobilisé en position d’avant-garde au cours de la deuxième moitié du XXe siècle pour un renouveau des architectures en terre, nous donne un exemple et nous invite à suivre cette direction sans doute salutaire. Ainsi, c’est la commande privée pour résidences de luxe qui a permis à l’architecture de terre à Marrakech d’exister en tant que telle ».

Nous pensons donc qu’il est primordiale de remettre au gout du jour la construction en terre crue. Nader Khalili a lancé le mouvement, à nous de lui emboiter le pas et d’améliorer cette technique.



Avantages majeurs de l’éco–dôme :


- Matériaux de construction naturels, locaux, recyclables et qui ne présentent aucun danger pour notre santé et pour l’environnement ;
- Très bonne isolation thermique : microclimat intérieur confortable grâce à la capacité de la terre de stocker de la chaleur et de réguler la température et l’humidité ;
- Bonne isolation du son ; 
- Grande résistance aux catastrophes naturelles (séisme, feu, tempête, inondation, moisissure…) ;
- Flexibilité architecturale et fonctionnelle ;
- Recours aux énergies fossiles presque inexistant ;
- Technique accessible au plus grand nombre, assimilable par toute la famille, les plus jeunes comme les plus vieux peuvent aider !
- Idéal pour les causes humanitaires.




A quoi servira la collecte ?

Le contexte

Présentation de l’Orange Bleue :


L’Orange Bleue Maghreb est une association engagée dans la lutte contre la pauvreté par l’éducation populaire, le renforcement des capacités, l’économie sociale, l’écologie appliquée, la culture, l’art et les nouvelles technologies.

Elle inscrit son action dans le cadre de la transition écologique, économique, sociale et culturelle. Cette transition appelle à un mouvement de création, d’innovations et d’intelligence des sociétés du Sud pour répondre aux changements profonds qui les traversent.

L’Orange Bleue Maroc participe de ce mouvement et ancre toujours ses actions et projets dans un terreau populaire, que ce soit en zone urbaine ou rurale ; car selon nous, c’est avec le plus grand nombre et les plus démunis que les sociétés du Sud doivent penser et inventer leur futur. C’est la raison pour laquelle les actions de l’Orange Bleue intègrent la création de pôles d’expertise populaires (d’économie sociale et d’écologie populaire en milieux urbain et rural) afin d’encourager la création continue de revenus et d’emplois locaux.

De plus l’Orange Bleue Maroc est une association en mouvement reliée à l’Orange Bleue Afrique Burkina Faso et l’Orange Bleue France, mettant ainsi en œuvre des synergies d’intelligence et d’innovations économiques et sociales entre le Maghreb, l’Afrique sub-saharienne et l’Europe. Nous considérons en effet que ces trois régions n’auront d’avenir que dans l’alliance de leurs intelligences mise au service d’un futur commun.

 

Présentation du Jardin Pédagogique Ibn al-Awam al-Andalousi:

Le Jardin Ibn al-Awam al-Andalousi, qui sera situé au coeur de Sidi Moumen, un des arrondissements populaires de Casablanca, dans le cadre du Complexe Culturel El Ghali, sera un jardin à multiples vocations :

 

- Un jardin école intensif et biologique de production vivrière - légumes, fruits, poulets, oeufs, pépinière. Il accueillera, dans le cadre de modules de formation ou de chantiers volontaires, des écoliers, des jeunes, des associations de femmes, des voisins pour les sensibiliser et les former à la production vivrière urbaine. Une grande partie de la production du jardin sera utilisée par le Centre Social Oum Keltoum et la cantine de son école d'enfants des rues.

- Un Conservatoire de légumes et de variétés du terroir. On trouvera sur le site un échantillonnage varié d'arbres fruitiers, de petits fruits et légumes typiques de certaines régions, rares ou en voie de disparition. Cela mettra en avant le caractère pédagogique du site qui permettra de sensibiliser les enfants et le grand public sur ces produits. Des ateliers de cuisine au jardin ou dans le Complexe El Ghali permettront de valoriser culinairement ces productions. De plus, une banque de graines verra le jour au sein de l’éco-dôme.  

- Un lieu de sensibilisation sur la Permaculture urbaine, l'écoquartier et l'écologie populaire. Ce jardin devra faciliter l'essaimage et la diffusion de la micro-agriculture/permaculture vivrière urbaine et populaire dans le cadre du projet plus global d'écoquartier. En plus des techniques de production vivrière le site proposera des ateliers, des formations sur la transformation des produits, la gestion des déchets, le recyclage, l'aménagement urbain éco-citoyen et l’auto-construction. Des chantiers ouverts seront organisés pour sensibiliser les habitants du quartier et des bidonvilles à l’éco-habitat. Il accompagnera les porteurs de projets qui souhaiteront mettre en oeuvre les acquis de leur formation.

- Un espace de cohésion et de liens sociaux. Dans un environnement de grande précarité où se disloquent les solidarités familiales et intergénérationnelles, marqué par une certaine violence et composé de nombreux ruraux récemment urbanisés, un jardin peut constituer un lieu de reconstruction des liens, d'inter-reconnaissance, et de convivialité. Une approche participative avec le voisinage, des activités sociales, culturelles, peuvent faire de ce lieu un pôle de cohésion et une oasis urbaine où les gens peuvent retrouver des valeurs et des liens.

- Un centre de ressources sur la permaculture urbaine au Maroc. Celui-ci comprendra une bibliothèque, une médiathèque, des ateliers d'application et de formations théoriques et pratiques (dont le jardin sera un espace de démonstration des techniques permaculturelles), des séminaires et des conférences. Le centre de ressources développera de nombreux partenariats avec les organisations de promotion de la permaculture au niveau international (France, USA, Australie).

L'impact sur la communauté

Partage des connaissances, des savoirs et techniques :

Le chantier de construction de l’éco-dôme sera ouvert au grand public. Une équipe constituée de maçons, de menuisiers et d’artisans marocains en plus des bénévoles et stagiaires travaillera à la construction de l’éco-dôme. La mixité sociale de l’équipe permettra un échange inédit d’expériences et de techniques ! En outre, chaque participant pourra par la suite recréer une équipe pour la construction d’un autre éco-dôme. De cette façon, notre action aura atteint son réel but qui est la démocratisation de cette technique auprès du plus grand nombre.

Mohamed Sanhaji

L’Orange Bleue Maghreb est une association engagée dans la lutte contre la pauvreté par l’éducation populaire, le renforcement des capacités, l’économie sociale, l’écologie appliquée, la culture, l’art et les nouvelles technologies.

Elle inscrit son action dans le cadre de la transition écologique, économique, sociale et culturelle. Cette transition appelle un mouvement de création, d’innovations et d’intelligence des sociétés du Sud pour répondre aux changements profonds qui les traversent.

L’Orange Bleue Maroc participe de ce mouvement et ancre toujours ses actions et projets dans un terreau populaire, que ce soit en zone urbaine ou rurale. Car c’est avec le plus grand nombre et les plus démunis que les sociétés du Sud doivent penser et inventer leur futur. C’est la raison pour laquelle les actions de l’Orange Bleue intègrent la création de pôles d’expertise populaires (rural, urbain, économie sociale, écologie populaire) et la prise en compte continue de la génération locale de revenus et d’emplois.

Enfin l’Orange Bleue Maroc est une association en mouvement reliée à l’Orange Bleue Afrique Burkina Faso et l’Orange Bleue France, mettant ainsi en œuvre des synergies d’intelligence et d’innovations économiques et sociales entre le Maghreb, l’Afrique sub-saharienne et l’Europe. Considérant que ces trois régions n’auront d’avenir que dans l’alliance de leurs intelligences mise au service d’un futur commun.

Les 20 derniers soutiens

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

anonymous
Anonyme

caroline.ragot
caroline.ragot

15 €

Paul
Paul

30 €

Malak
Malak

50 €

PourquoiPas
PourquoiPas

10 €

beerlabel
beerlabel

25 €

Thibault
Thibault

50 €

Basset
Basset

15 €

Sylvestria
Sylvestria

25 €

Marocain
Marocain

50 €

Marocain
Marocain

27 €

Marine
Marine

20 €

anonymous
Anonyme

Gwen
Gwen

25 €

Sycophante
Sycophante

25 €

anonymous
Anonyme

suzanne
suzanne

25 €

henribureau
henribureau

100 €

En pleine discussion !

L'Orange Bleue
L'Orange Bleue

Merci Sylvestria pour votre soutien ! On espère que votre projet de Yourte et d'éco-dome réussiront et feront tout autant de bébés que le notre :D Si vous avez un(e) ami(e) au Maroc vous pouvez lui offrir votre invitation a la journée d'initiation a la permaculture :)

Envoyé il y a plus de 2 ans

Sylvestria
Sylvestria

Bonjour, votre projet est magnifique. J'ai une amie algérienne, Zohra, qui me parlait justement de ce genre d'habitat dont elle est nostalgique (elle est en France depuis 15 ans) et qu'elle aimerait construire. Je lui dédie cette participation car si ce projet m'a interpelé, c'est aussi parce qu'elle m'en avait déjà parlé. Nous avons un projet commun de construire une yourte dans un 1er temps, puis j'aimerais l'aider à construire aussi son éco-dôme. Je vous souhaite le succès pour ce projet et surtout, qu'il fasse des petits !

Envoyé il y a plus de 2 ans

L'Orange Bleue
L'Orange Bleue

Merci a Sycophante, Gwen et AnneCe pour leur soutien ! Hugonatoora, il est possible de faire du bénévolat sur place, il vous suffit de rentrer en contact avec l'ONG : contact-obm@ob-intercom.org

Envoyé il y a plus de 2 ans

hugonatoora
hugonatoora

Bonjour est-il possible de venir faire du bénévolat sur place ?

Envoyé il y a plus de 2 ans

L'Orange Bleue
L'Orange Bleue

Merci a nos premiers soutiens Henry, Arnaud et Suzanne pour leur contributions :)

Envoyé il y a plus de 2 ans

Faites du bruit !

21 %
Terminé
21

1084
sur un objectif de 5000 €

Soit 11924 MAD / 55000 MAD
Taux indicatif : 1 € = 11.0 MAD

Présenté par

L'Orange Bleue

Mohamed Sanhaji

Chargé de mission

L’Orange Bleue Maghreb est une association engagée dans la lutte contre la pauvreté par...

En savoir plus

Pour vous remercier

Pour un paiement de 10 €

Un grand merci de toute l’équipe + Une photo de l'éco-dôme et du jardin en format carte postale

image
0
Pour un paiement de 25 €

Lot précèdent + journée gratuite d’Initiation à la permaculture (En cas d'indisponibilité vous pouvez l'offrir à un proche)

image
0
Pour un paiement de 50 €

Lots précédents + Invitation au chantier d’auto-construction de l’éco-dôme (En cas d'indisponibilité vous pouvez l'offrir à un proche)

image
0
Pour un paiement de 100 €

Lots précédents + Votre nom gravé sur l’éco-dôme

image
0
Pour un paiement de 250 €

Lots précédents + Invitation à l’un des stages en techniques permaculturelles (En cas d'indisponibilité vous pouvez l'offrir à un proche)

image
0
Pour un paiement de 500 €

Lots précédents + un second énoooorme merci :D + invitation a un stage de Permaculture (10 jours) donnant droit au Certificat de Design en Permaculture (PDC) (En cas d'indisponibilité vous pouvez l'offrir à un proche)

image
0

Un projet à Casablanca, Maroc